This Page

has been moved to new address

Où il est quand même question de valider son semestre

Sorry for inconvenience...

Redirection provided by Blogger to WordPress Migration Service
Les chroniques d'une blonde: Où il est quand même question de valider son semestre

mardi 11 novembre 2008

Où il est quand même question de valider son semestre

.
Il y a quelques temps je me plaignais de mes collègues. C'est à présent avec une certaine mélancolie que je me souviens de mes années fac (non, non ma principale activité n'était pas de rejoindre Hélène, Béné et Laly à la cafét').
.

.
.
Mais que font les étudiants de psycho en amphi ?
.
.
Alors que la voix de Mme W., prof de psychopathologie de l'enfant et de l'adolescent, nous berce (non pas que ce qu'elle dit soit doux à l'oreille rassurez-vous) : "Les théories systémiques s'intéressent aux interactions qui forment un système. L'interaction fantasmatique a été étudiée par Lebovici à travers le bébé réel qui est en fait..." (la voix se brouille, elle n'est plus qu'un vague charabia, ça y est on m'a perdu), j'ai la bonne idée, pour empêcher mes yeux de se fermer sans que je le leur ai commandés, de vérifier les activités favorites de ceux qui seront nos futurs psychologues :
.
.
ils lisent le journal Metro qu'ils n'ont pas oublié d'attrapper au vol le matin même malgré leurs yeux encore collés mais plus particulièrement l'horoscope, la BD Garfield, les articles qui les intéressent (se limitant bien souvent aux gros titres et grandes lignes pour les plus fainéants il faut l'avouer), la rubrique "les bons plans" puis ils terminent leur lecture par les mots croisés ou le Sudoku (phase la plus importante et la plus appréciée de tout étudiant qui se respecte) "eh J. ! nouvelle vie en 3 lettres ?" ;
.
.
≈ ils discutent, discutent et discutent encore, sans forcément faire l'effort de chuchoter d'ailleurs ce qui leur vaut un "Je rappelle que les amphis ne sont pas des cours obligatoires alors restez chez vous ou sortez si c'est pour discuter !" lancé avec un regard plein d'éclairs dans les yeux et digne d'un western. Extrait de la conversation qui se tient à ma droite :
A : "Ah non mais carrément ! Il m'a même pas rappelé ! Il est trop timide je pense pas que ça marchera... Ah non mais s'il croît que je vais le rappeler il se trompe mais grave !"
M : "Tu m'étonnes ! Non mais les mecs ils croient trop qu'on est à leur service ! Moi je dis la galanterie se perd..."
A : "Mais graaaaaaaaaave !" (bah quoi j'ai dit qu'elles discutaient j'ai pas précisé si c'était de choses intelligentes ou pas !) ;
.
.
ils font des calculs savants non pas pour faire plaisir à Mme B., prof de statistiques et analyse de données, mais pour trouver un moyen de compenser les UE dans lesquels il leur manque des points pour valider leur semestre : "Il faut que j'aie au moins 12 en psycho clinique parce que j'ai eu 8 en neuropsycho !" ou encore "Il faut que j'aie 15 à mon prochain partiel de psycho sociale pour avoir la mention" ;
.
.
ils recensent le nombre de "vieux" présents en cours (ne me demandez pas si les seuls critères sont cheveux blancs/ventre bedonnant je n'en sais rien !) : "Putain il y en a 11 ! Bientôt y aura plus que des vieux ! Ils ont rien d'autre à faire que de venir à la fac !" (dixit mon amie J.) ;
.
.
ils débattent :
- sur la spécialité qu'ils choisiront : "J'ai trop envie d'aller en psycho clinique mais les neurosciences me foutent dans la merde !", "Je vais sûrement prendre psycho du travail c'est super bien payé et c'est plus pépére pour rentrer en DESS" ;
- sur l'issue de secours à envisager au cas où la fin de l'année ne se verrait pas sanctionnée par l'obtention du diplôme du master tant convoitée : "L'IUFM c'est peut-être pas mal...", "Si j'y arrive pas je reprendrai carrément une licence de LEA quitte à recommencer à zéro !" ;
.
.
ils sont lamentablement affalées la tête allongée sur leur bras pour les moins discrets ou la tête appuyée sur leur poing pour ceux qui ont encore une dignité et une réputation à tenir (ou comment se remettre d'un week end plutôt festif)
.
.
.
Ce qui est sûr c'est que ça me rassure moi tout ça : il n'y a pas que moi qui étais ailleurs pendant toutes ces années de psycho ! AILLEURS ?! En tout cas pas en amphi à suivre les bonnes paroles de cette chère Mme W. que j'ai si souvent regretté de ne pas avoir écouté plus attentivement quand elle me distribuait les copies et autres analyses de cas clinique.
Alors si à ton tour tu es étudiant en psycho ne fais pas comme nous, oublie le sudoku, les copines et autres soirées festives : bosse ! Même si au final il n'y a pas beaucoup de boulot, c'est bien la psycho !
.
.
.
Penser à :
- préciser à ceux qui me suivent depuis longtemps qu'effectivement il s'agit bien là d'un article que j'avais publié il y a quelques années (ouh là là ça ne me rajeunit pas tout ça), le 2 avril 2006 sur mon blog Skyrock trés exactement et que j'ai eu envie de publier ici en le remaniant quelques peu
- que la psycho c'est génial et que je ne regrette pas d'être allée jusqu'au master même si au final c'est une branche qui n'offre que peu de débouchés en terme d'emploi
.
.
Image : Gettyimage
.

Libellés :

11 commentaires:

Blogger Emidala a dit...

Moi aussi j'avais pensé à faifre psycho, mais je me suis dit que je finirais zinzin si j'arrivais à avoir un emploi par la suite... et puis j'en avais marre de m'occuper des problèmes des autres.

Finalement j'ai pris Droit, donc, oui, je suis toujours destinée à m'occuper des problèmes des autres, mais avec un salaire fort sympathique (faut pas déconner, hein). Maintenant reste à savoir des problèmes de QUI je vais m'occuper...


C'est vrai que toi tu as connu l'époque du DESS/DEA, qui ont disparu un an après mon entrée en fac (mine de rien, je suis une jeunette).

11/11/08 6:40 PM  
Blogger Audrey H. a dit...

Rhaa! Je suis à la fac et.. tout ce que tu dis est terriblement vrai!

Je peux témoigner pour ma part qu'en histoire, il y a même des énergumènes encore plus speciaux qui font des recensements de filles aux yeux bleus etc. Oui oui.. où va le monde :)

11/11/08 9:00 PM  
Blogger Audrey H. a dit...

Rhaa! Je suis à la fac et.. tout ce que tu dis est terriblement vrai!

Je peux témoigner pour ma part qu'en histoire, il y a même des énergumènes encore plus speciaux qui font des recensements de filles aux yeux bleus etc. Oui oui.. où va le monde :)

11/11/08 9:00 PM  
Anonymous Indy a dit...

Au moins je sais que je ferais plaisir à une personne à étant de retour ^^ Merci ;)

Bisou ma belle

11/11/08 11:11 PM  
Blogger sab a dit...

J'avais adoré cet article en 2006, je m'en souviens encore c'est dire ... ca ne me rajeunit pas non plus ^^

Bisousss

12/11/08 11:32 AM  
Anonymous annouchka a dit...

C'est une branche qui doit en effet être super intéressane ! Depuis que j'ai moi-même suivi une thérapie (pour mieux me connaître et aller mieux), j'avoue que je m'y intéresse de plus en plus...

Tu dis que ça n'offre pas de débouchés, mais tu fais quoi alors dans la vie maintenant ? (pardon si je suis trop curieuse :D)

12/11/08 12:08 PM  
Blogger mamzellescarlett a dit...

Je savais pas que tu avais fait psycho, ça doit être des études passionnantes ! moi, j'ai le souvenir d'être restée pas mal à côté du radiateur à penser à autre chose qu'à la copie devant moi... mais au final, ce sont des belles années pleines d'enseignement

12/11/08 12:10 PM  
Blogger grey a dit...

tu as remanié l'article en repensant au sudoku oublié lors de ton article précédent!!! quel talent ^^

15/11/08 9:39 AM  
Anonymous elsa a dit...

Mon dieu comme tu décris bien l'univers de la fac ^^

Je goute a ma 1ère année(lettres modernes/anglais), et franchement j'adore!

allez, j'ai justement un partiel de grammaire/expression anglaise à préparer :)

bisous a bientot

18/11/08 2:46 PM  
Anonymous Caro a dit...

On bosse, on bosse...D'ailleurs cession partiel td en ce moment meme...Il me reste environ 3h pour me plonger dans le narcissisme et en ressortir en ayant envie de me tuer...Bien que les deux idées se rejoignent !
Vive la psycho...ca fait trois ans, et je ne regrette toujours pas ^^
Bisouxxx
La pelteuz

18/12/08 7:18 PM  
Anonymous Sudoku Lover a dit...

le sudoku en classe est bon pour contrer l'ennui :)

20/12/09 5:50 PM  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

Liens vers cet article:

Créer un lien

<< Accueil